);
VIE D'AUTEUR

Un dessinateur au talent fou

Une collaboration exceptionnelle

En salon du livre, on me demande souvent qui a réalisé les couvertures des “Chroniques du Monde-Hors“. En effet, sur les stands, cette saga accroche les lecteurs grâce à son attrait visuel (j’espère qu’ils commandent les tomes suivants grâce à l’attrait du texte!) et je tiens à remercier chaleureusement l’artiste qui a contribué à ce succès.

Je vous présente donc de visu l’excellent Nicolas Jamonneau qui a réalisé les couvertures des 6 tomes des “Chroniques du Monde-Hors” avec un talent remarquable ! Je le congratule tout le temps pour cette merveilleuse collaboration. N’hésitez pas à parcourir sa page FB , ou son profil INSTA …vous allez rêver!

Comment choisir son illustrateur

Lorsque j’ai décidé de publier “Les Chroniques du Monde-Hors“, je voulais leur offrir des couvertures vraiment spéciales. Les personnages de saga héroïques sont justement des héros, qu’il faut mettre en valeur, que les lecteurs doivent pouvoir identifier du premier coup d’œil. Pour faire cela, il faut travailler avec un dessinateur professionnel, capable de donner vie à tous les détails qui font du héros un être spécial. Pour choisir un illustrateur qui me correspondait, je n’ai pas listé les sites professionnels ou les réseaux spécialisés : j’ai regardé les couvertures des romans fantasy de mes enfants (que je lis également) et j’ai relevé le nom des illustrateurs que j’ai contactés par mail. Le courant est passé tout de suite avec Nicolas.

Comment travailler avec son illustrateur

Nous communiquons essentiellement par mail, que ce soit pour les factures ou les commandes. En général, je lui envoie un descriptif précis de ce que j’ai en tête: description, position du personnage, habillement, signes distinctifs, rôle dans l’histoire, caractère, objets importants, animaux totems, mais aussi arrière-plan, décors détaillés, architecture, jeux de lumière, code couleur. Tout ce qui me semble important, même si ça ne se dessine pas. Je lui envoie aussi des photos qui m’inspirent. Ensuite, Nicolas, après quelques semaines de travail, m’envoie ce qu’il appelle un “brouillon”.

Le dessinateur qui est dans la tête de l’auteur

En général, je tombe en extase et je m’écrie que ce n’est pas une ébauche mais la parfaite transcription l’univers de la saga. C’est comme si Nicolas était dans ma tête et qu’il voyait avec mes yeux, alors qu’il n’a pas lu les livres. Tout est exactement à sa place, les lecteurs ne seront pas trompés sur la marchandise et identifieront sans difficulté les héros et leur environnement. En conclusion, je peux dire que cette collaboration est une réussite. Qu’en pensez-vous?

Pour profiter pleinement de la galerie, n’hésitez pas à cliquer pour agrandir. Une réaction en commentaire serait un grand plaisir.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *