Mésaventures de couverture

Accord et désaccords

Je vais devoir retarder la parution de « La Mélodie oubliée« , mon prochain roman « bonne humeur » qui devait sortir le 1er juin 2023. Pourquoi attendre? En effet, il est terminé depuis le mois de mars. Il a été bêta-lu par mes trois fidèles, puis corrigé par l’excellente Ortho’Plus depuis plus d’un mois. Il est mis en page, mais… je n’arrive pas à faire un choix pour la couverture. Il y a désaccord avec mon graphiste préféré! Il préfère les dessins, je préfère les photos.

L’embarras du choix

Ce roman n’est pas un feelgood ordinaire, même si la fin est optimiste, si la romance est en filigrane, il est en demi-teinte car il aborde des sujets difficiles. Je voulais donc une couverture plus émouvante que joyeuse.

Résumé: Aidan, un jeune homme sportif plein de vie et d’ambition, voit son existence bouleversée après un terrible accident de moto qui le laisse face à la possibilité d’une invalidité permanente. Contraint de repenser son avenir, Aidan doit apprendre à composer avec sa nouvelle réalité et redéfinir son identité. Accompagné par des personnages inattendus, il trouvera peut-être la mélodie qui sommeille en chacun de nous, cette harmonie capable de transcender les obstacles et de donner un nouveau sens à la vie.

Des propositions variées

Entre mes desiderata et les propositions de Stef-graphiste, la liste des idées s’est étoffée au cours du mois de mai. Comme vous pouvez le voir, deux tendances se dégagent, sans pourtant nous mettre d’accord. Voici quelques brouillons (la liste n’est pas exhaustive!) pour vous donner une idée.

Diktat marketing?

Je sais que l’avis de Stef est judicieux, car la mode est en ce moment aux couvertures avec des dessins à plat, à tel point que même des couvertures d’auteurs connus subissent la transformation systématique.

J’ai tenté le sondage sur les réseaux sociaux, les avis penchent pour les petits dessins également. J’essaie de me dire qu’il faut que j’évolue dans ce sens.

Le dilemme de l’artiste

Malheureusement, pour ma part, je n’apprécie pas vraiment ! Maintenant que vous me connaissez un peu, vous savez que je suis une passionnée de photo, et ce goût transparaît à la fois dans mes choix de lectures et dans mes couvertures.

La logique « marketing » voudrait que je penche pour l’air du temps, le livre est un produit comme un autre, il faut qu’il colle aux préférences des clients. Pourtant, je me sens incapable de vanter un livre dont je n’aime pas l’emballage. Sans oublier que j’ai abandonné ce genre de dessins à mes débuts, car ils faisaient penser à de la littérature jeunesse.

De plus, à présent, j’apprécie le fait d’avoir une identité visuelle, avec des couvertures assorties pour ma Collection Bonne humeur. Une couverture avec des petits dessins naïfs viendrait comme un cheveu sur la soupe au milieu de ma galerie de personnages en photo.

Dernier rebondissement

Avec ces arguments, le finis par convaincre Stef de créer une couverture avec une photo libre de droit issue de la banque d’images Shutterstock! Nous parvenons enfin à un accord! Quel soulagement! Une couverture émouvante et mystérieuse, ni trop axée sur la romance, si trop triste. Il ne reste qu’à peaufiner et publier pour le 2 juin!…

Mais voilà que la malédiction continue, et le 1er juin, la version française d’un auteur célèbre de romance est publiée chez Michel Lafon… qui puise aussi dans les images gratuites, donc ! Mon graphiste chéri pourra proposer ses talents à cette grande maison d’édition… en attendant, personne ne me croira si je dis que Nicholas Sparks m’a copiée? Ah ah! Les grands esprits se rencontrent!

Je ne suis pas comme certaines malapprises qui se fichent complètement que des titres ou des photos soient déjà utilisés (ça m’est arrivé pour l’Héritier des sables » et pour deux de mes feelgood) Mon roman ne sortira donc pas le 2 juin comme prévu… c’est reparti pour un remue-méninges graphique…

Laisser un commentaire

Cet article a 12 commentaires

  1. CHRISTINE

    Bonjour, Chère Artiste, je te comprends le choix de couverture est large et toutes les propositions sont merveilleusement créées.
    Pour compléter ton sondage, j’opterai pour la couverture où le couple est dans la guitare, ou celle d’en dessous en fond bleuté.
    Bon courage. J’ai hate de faire connaissance avec tes nouveaux héros.
    Bises Christine

    1. LaureEnza28

      Merci de ta proposition, j’avoue qu’à force de tenter de nouvelles couvertures, je ne sais plus où donner de la tête!

  2. Floh

    Chère Laure et surtout chère Copine,
    C’est vrai que la couverture est la 1ère chose que l’on voit d’un livre, c’est elle qui nous parle en premier, c’est souvent elle qui va déclencher notre envie (ou pas ) de prendre le livre dans les mains. Il faut donc qu’elle soit attractive et qu’elle plaise. Neanmoins, je pense qu’il faut qu’elle plaise à l’auteur en priorité, c’est ton Oeuvre, c’est une partie de toi ! Donc écoute ton coeur et choisie la couverture qui te parle le plus. Les lecteurs te connaissent et appréciront ton choix. Amicalement, Florence.

    1. LaureEnza28

      Merci de ta réponse! Eh oui! Je suis vraiment partagée entre le cœur et la raison! C’est ce qui m’empêche de prendre une décision, je crois!

  3. Lorenzi

    La première couverture!!!

  4. Francoise MICHAËLY

    hello copine!

    En lisant tes attentes : ton gout pour la photo et le coté emotionnel de la situation je pencherai pour la n°6 le couple ou il joue de la guitare couleur bleu glacier pour le coté melo et melancolique
    Bises

    1. LaureEnza28

      Eh oui! C’était une de mes favorites… mais la photo est déjà utilisée par une collègue… snif.

  5. LC

    C’est une histoire de fous! J’espère que tu vas trouver!!!

    1. LaureEnza28

      Oui, comme tu dis, à rendre dingue!

  6. HUG

    Quelles péripéties! On ne s’en doute pas quand on regarde un livre dans les rayons!

    1. LaureEnza28

      La couverture est tellement importante!