Le bestiaire Laure Enza

Savez-vous que dans presque tous mes romans, mes personnages principaux sont accompagnés d’animaux de compagnie, plus ou moins domestiques?

Ai-je été influencée dans mon écriture par le fait que j’ai toujours vécu avec des animaux (chats, chiens, oiseaux, poisson, souris, hamsters) et qu’ils font partie de ma vie, ou bien ai-je intégré ces compagnons pour attendrir les lecteurs ?

Toujours est-il qu’on les retrouve de manière presque constante dans toutes mes fictions (pour ce qui est des monstres et mutants proposés dans mes collections imaginaires, on s’en occupera une autre fois).

J’ai voulu m’amuser avec le phénomène à la mode (c’est à dire l’Intelligence Artificielle de Microsoft Bing) et créer un album photo des animaux qui figurent dans mes romans Bonne Humeur.

Je vous laisse apprécier et me dire en commentaire si vous retrouvez qui est qui! (si vous n’êtes pas joueurs, les réponses sont données après la galerie).

Dans Souris des Villes, l’épagneul Ribellu n’apparaît que dans les retours sur l’enfance d’Ange en Corse, mais elle a un joli rôle. Dans Pas de Chichis entre amies, les amies Alba et Blanche adoptent des chats, de races très très différentes, dans une espèce de concurrence inutile . Dans Comme un Parfum d’immortelle, Amy s’emporte dès le début de ses vacances en Corse contre un cursinu très collant nommé Pristu (va-t’en) qui deviendra presque la star du roman ! Mon Voisin, mes amours et autres contrariétés met en scène Aïoli, le chat de la logeuse qui préfère squatter chez Arianne, dans l’immeuble d’Aix-en-Provence. Dans Poing de départ, c’est la chèvre Kebab qui en fait voir de toutes les couleurs à Alex et Mandarine. Dans La Cerise sur le cupcake, Alizé hérite un peu contre son gré de Donut un fox terrier tout mignon.

Si vous ne connaissez pas des romans et que cet article a aiguisé votre curiosité, n’hésitez pas à cliquer sur l’onglet BOUTIQUES ! Bonnes lectures.


Laisser un commentaire