);
ASTUCES AUTEUR

Microentreprise

Les auteurs autoédités ont un statut qui n’est pas toujours reconnu. Pour avoir une existence officielle, on peut ouvrir une micro-entreprise. Il faut bien penser à se connecter au site du gouvernement, www.autoentrepreneur.urssaf.fr qui n’apparaît pas du tout en première page, inondé de sites payants. Il faut cocher la rubrique : « autres créations artistiques », code APE (activité principale exercée) 9003B. On obtient un numéro de SIRET et une existence légale. L’utilisation du site est très simple et on peut déclarer de façon mensuelle, ce qui est pratique. Un autoédité doit jongler entre des déclarations BNC (bénéfices non commerciaux) pour les redevances sur les plateformes et des déclarations BIC (bénéfices industriels et commerciaux) pour les ventes directes. Inconvénient : l’autoentrepreneur déclare et cotise à partir de son chiffre d’affaires (à l’URSSAF et aux impôts) et non sur ses bénéfices réels.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.