);
HUMEUR

Mauvaise humeur

J’ai choisi de diffuser mes romans par le biais de plateformes françaises (Bookelis, Librinova) qui proposent, moyennant participation pécuniaire, une large distribution avec des partenaires tels que la FNAC, DECITRE ou CULTURA. Quel cercle prestigieux…

Pour moi, c’était une façon de satisfaire un lectorat anti-Amazon et d’atteindre tout un chacun sur d’autres sites ou même dans des librairies sur commande avec le réseau Hachette. Même si mes gains sont divisés par deux pour imprimer français, je pensais naïvement faire un effort pour dépasser les clichés.

Malheureusement, je découvre que ces sites pratiquent des prix prohibitifs, ou prétendent le stock épuisé (pour des impressions à la demande, on se demande…) et je reste hors de portée pour le lectorat que je comptais atteindre. Franchement, qui achète le livre d’une inconnue à plus de 30 euros?

Je me pense que je vais réviser mes plans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *