);
ARTISTES

Maîtresse impressionniste

Dans « Souris des villes », Zoé, la maîtresse d’école a des mines enfantines et une chevelure blonde en demi-queue qui rappellent à Ange un tableau de Renoir.


Pierre Auguste Renoir (1841-1919)
Après des études de peintre sur porcelaine, Auguste Renoir fréquente l’École des Beaux-Arts qu’il abandonne pour rejoindre l’atelier de Charles Gleyre, où il fait la connaissance de Pissarro et Monet. Il connait ses premiers succès en 1868 avec ses travaux de style impressionniste. Un voyage Méditerranée le conduit à s’éloigner de l’impressionnisme pour se rapprocher du style d’Ingres. Dans les années 1880, il commence à développer un style plus libre et plus personnel. Il s’installe en 1903 dans le Sud de la France pour des raisons de santé. Une arthrite invalidante l’immobilise en fauteuil, ce qui ne l’empêche pas de continuer à peindre avec de longs pinceaux. Renoir souhaite répandre la joie de vivre dans ses œuvres. Il peint des fruits, des jardins, des fleurs, des femmes et des enfants.


La petite fille à la gerbe
En 1888, Renoir commence progressivement à travailler avec une plus grande liberté dans le paysage et les personnages. La figure paraît entourée par un halo qui estompe les contours. Le paysage du fond reçoit de la lumière naturelle, comme dans théories impressionnistes. Toutefois, il est organisé en zones distinctes, ayant chacune une couleur dominante, à la différence de la bigarrure plus générale de tableaux qui précèdent cette nouvelle période d’inspiration. Les tonalités sont appliquées de manière rapide et empâtée, au moyen de courts contacts de brosse, avec lesquels on organise la composition comme un puzzle. Les couleurs dominent un ensemble chargé d’harmonie, caractéristiques qui définissent le style de Renoir durant ces années.
Dans ce tableau, Renoir utilise des tons vert émeraude, bleus et jaunes pour donner de la profondeur et une certaine froideur au fond en faisant ressortir l’enfant par des teintes plus claires et plus chaudes. On remarque à peine la différence entre les cheveux et le visage où se démarquent les yeux foncés, profonds.


Comme avec la jeune enseignante naïve placée au milieu des dessins colorés de ses élèves, Ange imagine une symphonie de couleurs pour s’évader de l’oppression d’une salle de classe.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *